image voeux.jpg (0.3MB)

Belle année 2021 !


Notre rêve se concrétise!
Et c’est les cœurs emplis de cette joie que nous vous souhaitons une belle année 2021!
Amis, famille, soutiens,
vous qui suivez avec intérêt nos avancées,
vous qui nous aidez de mille manières,
cette newsletter est pour vous!
Sachez que la ferme vous est grande ouverte!
Et oui, bientôt nous organiserons de belles fêtes avec lampions, sirop de sureau pétillant, danses endiablées et spectacles féeriques...
Au plaisir de vous y voir!
En attendant, bonne lecture.

image signatures.png (8.9kB)

le projet de la boutillerie
image portail.jpg (0.1MB)

On vous raconte, en deux mots...



On cherche pendant deux ans
On visite à tire larigot
On part en vacances ensemble pour être sûrs
On se dit qu’on ne trouvera pas, alors finalement on cherche un terrain
Le temps qu’on se pose la question, il est déjà vendu douze fois
On se dit que c’est un beau projet mais plutôt en Ariège ou en Ardèche
On ne déménage pas
On sent qu’on commence à lâcher
On se dit que si dans trois mois on ne trouve rien de sérieux, on arrête
Trois mois après, on visite une ferme qui a du mal à se vendre
On se sourit en la visitant, on sent que c’est peut-être là
On imagine, on dessine, on revisite
On signe un compromis
Puis on se confine comme tout le monde et on cherche un prêt comme tout le monde
Les banques ne trouvent pas notre projet assez comme tout le monde
Alors on fait autrement
On n’en revient pas d’y arriver
Ca y est on a les clefs
On pleure en voyant nos filles ouvrir la porte pour la première fois
On s’active dans tous les coins
La ferme nous apprivoise peu à peu
Nos vies changent et nos manches se retroussent
On sait qu’on n’est pas prêts d’arrêter de se les retrousser
Mais la cour est si belle et le projet si gai

ah si j'avais un marteau
image travaux1.jpg (0.3MB)

L'installation provisoire


En deux petits mois, Fred construit une cabane pour sa famille, Eric part chercher une yourte en Bretagne sur un week-end, Natalia et Max fond venir un mobilhome... L'idée étant de s'installer provisoirement, mais confortablement, pour supporter quelques années de travaux...


La stop motion de Fred



les 7 filles de la boutillerie

image fille.jpg (83.5kB)

image filles1.jpg (83.5kB)
Les filles (oui, oui, que des filles à la Boutillerie) investissent la ferme dans tous ses coins et recoins.
image filles2.jpg (0.1MB)
Les grandes se soucient des petites, les petites admirent les grandes.
image filles3.jpg (0.1MB)
Les liens se renforcent...

les trésors du jardin
image jardin1.jpg (0.4MB)

Notre magnifique jardin (5000 m2) nous a accueilli avec des kiwis en novembre. Quel cadeau!
Aujourd'hui, il y a des perces-neiges qui sortent de terre, la mare est remplie.
Le papa de Benoit a redonné de la lumière à la ferme en coupant un énoooorme épicia.
Et nous avons planté avec cérémonie notre premier pommier (Reine de reinette)!
Hâte de partager ces fruits avec vous!


L'épicéa déchu

Oh ... surprising!


la chronique de Max
image temporaire.jpg (0.3MB)

Avant d'emménager



Construire une cabane dans un coin de la grange,
Siphonner une cuve de vieille eau stagnante,
Aller en Bretagne chercher une yourte,
Détruire une niche à chien faite en béton armé afin de libérer le passage pour un mobil home,
Regarder un solide gaillard de 70 ans passer deux heures dans un sapin à vingt mètres de haut pour l’ébrancher afin qu’il n’emmène pas une partie du toit en tombant,
Se rappeler que ce même homme est notre principal créancier,
Se dire que cela ne doit pas arriver souvent que le banquier qui t’a prêté cent mille passe son après midi à vingt mètres de haut pour te débarrasser d’un sapin très gênant,
Essayer de comprendre l’installation électrique,
Ne pas oublier les enfants là au milieu,
Apprendre à connaître l’ancien propriétaire feu Hector Volckaert et ses manies de constructeur, d’électricien, de plombier,
Foncer chez brico dépôt juste avant que ça ferme pour remplacer le siphon qui part en miettes et pouvoir utiliser l’évier pour le repas du soir à vingt personnes,
Faire visiter l’endroit dans un sens et dans l’autre,
Etre bien gentil bien poli avec tous les voisins curieux qui passent,
Commencer à détapisser,
Se dire qu’on a du mal à réaliser, qu’on se croit encore un peu dans une maison de vacances,
Ou y passer ses journées pour que la cabane-appartement dans la grange soit prête à temps,
Accueillir les deux assureuses et leurs escarpin en nubuck en leur proposant de passer par le champ de betteraves boueux pour pouvoir contourner le mobil home coincé pour l’instant par le poteau électrique en disant qu’on est désolé,
Découvrir un arbre qu’on avait pas encore vraiment regardé,
Goûter les kiwis,
Emprunter une brouette au paysan d’à côté en espérant pouvoir lui emprunter son tracteur plus tard,
Entasser des mètres cubes de déchets verts qu’il faudra bien finir par broyer ou brûler,
Gérer le stress venant du prochain déménagement,
Se mettre d’accord pour savoir où on met nos cartons,
Essayer douze clés avant de trouver la bonne,
Se ménager des temps où on se parle pour donner le plus de chances à l’équipée,
Partager beaucoup nos enthousiasmes, tenter de se retenir de trop partager nos peurs,
Planter autant d’arbres qu’on en coupe,
Réessayer de comprendre l’installation électrique,
Ne pas oublier les enfants,
S’introduire dans la cheminée pour savoir à quel trou elle correspond,
Se mettre désormais à cuisiner pour beaucoup,
Chercher où est sa fille,
Réréessayer de comprendre l’installation électrique en testant tous les fusibles,
Retourner en Bretagne chercher le plancher de la yourte
Échanger des sms, des mails, des whatsapp en se disant qu’on aura bientôt une grande ardoise
Se demander pourquoi la lumière de l’atelier ne marche plus alors qu’elle est sur la même ligne que l’ampoule de l’ancienne chambre de Sylvaine,
Se dire qu’en janvier tout va un peu plus commencer,
Rêver à une grande fête avec des guirlandes d’ampoules accrochées au cèdre,
S’occuper du goûter pour les enfants,
Commencer à évoquer du bout des lèvres l’abattage du cèdre,
Avoir envie de passer du temps là,
Aimer se sentir ailleurs en franchissant le porche,
Aimer franchir ce porche,
Se pincer pour y croire

merci
image merci.jpg (0.1MB)

Merci, merci, merci !!!


Big up à Nico, Mika, Violaine, Marina, Stéphane, Olivier, Noémie, Sophie, Martin, Anne, Arnaud, Simon, Emil, Damien, Nina, Gérard, Kalina, Sachko, Mira, Jérome, Michèle, Yann, Florence, Véro, Céline, Alexandra, Marion, Guillaume, Laurence, Nora, Matthieu, Yann.
Big up à toutes nos familles!!

image poesie.jpg (66.0kB)

image poesie2.jpg (0.2MB)
De tout, il resta trois choses :
La certitude que tout était en train
De commencer
La certitude qu’il fallait continuer
La certitude que cela sera interrompu
Avant que d’être termine.
Faire de l’interruption, un nouveau chemin,
Faire de la chute, un pas de danse,
Faire de la peur, un escalier,
Du rêve, un pont,
De la recherche…
Une rencontre

Fernando Sabino, poète brésilien Extrait de son roman "O encontro marcado" (Le rendez-vous prévu) - 1956





le projet de la boutillerie on vous raconte en 2 mots ...
ah si j'avais un marteau l'installation provisoire ...
les 7 filles de la boutillerie ...
les trésors du jardin notre magnifique jardin ...
la chronique de max avant d'emménager ...
merci merci, merci et merci ...
la poésie de la boutillerie de tout il restera 3 choses ...

Designed by Consultant SEO Maxime and learning my lessons